Je n’achète plus de menthe : je la cultive comme ça sur le balcon et ça sent très fort

La menthe est une véritable panacée en été.

Son parfum et son arôme frais sont incomparables et transforment une limonade en un cocktail sans alcool ; une carafe de thé en boisson désaltérante ; une salade de courgettes dans un plat alléchant, presque comme dans un restaurant étoilé. Bref, c’est indispensable.

Et il possède des propriétés bénéfiques qui présentent sans aucun doute un intérêt : il soutient le travail du système digestif, élimine les gonflements intestinaux, est antiseptique, anti-inflammatoire, tonique et stimulant.

Elle est spectaculaire fraîchement cueillie, mais les feuilles séchées peuvent être utilisées pour préparer de parfaites infusions en hiver.

Mais maintenant c’est l’été. Acheter de la menthe est paradoxal alors qu’on peut la cultiver en pot (ou dans le jardin) sans aucun problème. Nous en bénéficierons en termes de santé et de clarté mentale.

Avez-vous déjà remarqué l’étymologie du nom lui-même ? Il est dérivé de « mentis », le latin « mente », précisément parce qu’il est connu depuis l’Antiquité pour favoriser la clarté de la pensée et une mémoire de fer.

C’est une plante très résistante et ne nécessite aucun soin particulier, mais elle nous récompensera avec ses précieuses feuilles !

Voyons comment ça se passe !

Menthe : comment la cultiver pour qu’elle soit toujours fraîche et à portée de main

La menthe est considérée comme une mauvaise herbe en raison de sa ténacité  , de ses racines profondes et de sa résilience. Il n’est pas parasité, se reproduit rapidement, supporte la chaleur de la saison chaude et ne craint pas outre mesure le froid (faites-le cependant réparer si le climat est trop rude).

Il suffit d’acheter une plante ou de la récolter au fil des sentiers pour la multiplier à l’infini.

Qu’elle soit achetée ou cueillie,  il nous faut une branche d’au moins 10 centimètres, robuste et saine.

On enlève toutes les feuilles sauf les 4 ou 5 dernières en haut puis on les plonge dans un grand verre  rempli d’eau.  Plaçons-le dans un coin lumineux de la maison et dans une dizaine de jours nous verrons émerger les nouvelles racines  . Il est maintenant temps de le planter.

On remplit un vase de terre et on le fertilise  , puis on perce un petit trou et on insère soigneusement la bouture pour ne pas l’endommager.

Nous couvrons et arrosons régulièrement avec de l’eau fraîche.

Le plant poussera visiblement en un rien de temps.  Taillez-le souvent en coupant les feuilles les plus extérieures  … et utilisons-les pour parfumer nos plats d’été !

Assez simple, non ?!