Ces erreurs sont commises par 90 % des jardiniers lors de la plantation de l’ail, c’est pourquoi les têtes deviennent petites.

Quatre-vingt-dix pour cent des jardiniers commettent sans le savoir des erreurs lors de la plantation de l’ail, ce qui entraîne des têtes plus petites. Même si les bulbes plus petits ne manquent pas de saveur, ils peuvent être difficiles à manipuler. Cette discussion ne s’attardera pas sur la distinction entre les variétés d’hiver et de printemps, mais se concentrera plutôt sur les facteurs qui conduisent à des bulbes d’ail sous-dimensionnés, réduisant considérablement les rendements globaux.

Sélection du matériel de plantation :

La base de la culture de l’ail robuste réside dans le choix du matériel de plantation. Ce que vous semez détermine ce que vous récolterez. Cependant, il ne s’agit pas seulement de la qualité de chaque dent, mais également de plusieurs considérations négligées.

Origine du matériel végétal :

Les bulbes d’ail destinés à l’extraction des clous de girofle devraient idéalement provenir de la même région que le lieu de plantation. Même si la variété est bien adaptée au climat, elle met du temps à s’acclimater, ce qui pourrait conduire à des bulbes sous-dimensionnés dès la première saison.

Sélection des ongles :

Pour la propagation de l’ail d’hiver, les bulbes avec quatre gousses ou moins sont préférés. La sélection uniquement des segments de rangées externes garantit un matériel de plantation de printemps optimal, car les gousses intérieures produisent souvent des bulbes plus petits, en particulier pour les plantations de printemps.

Matériel de plantation rafraîchissant :

La reproduction de l’ail étant végétative, l’information génétique s’accumule au fil du temps, nécessitant un renouvellement périodique du matériel. Cependant, cela ne signifie pas échanger des ampoules avec les voisins ; En revanche, conserver les tiges des fleurs pour récupérer les bulbes facilite ce processus.

Lieu de plantation :

En plus de nécessiter un endroit ouvert et ensoleillé, l’ail a besoin d’une bonne rotation des cultures. La replantation au même endroit ou après des cultures apparentées, comme les oignons, peut retarder la croissance des bulbes.

Exigences du sol :

Un sol léger et fertile avec un pH supérieur à 7 est idéal pour la culture de l’ail. La préparation des plates-bandes consiste à incorporer du compost, du sable et des cendres pour assurer des conditions de croissance optimales.

Profondeur et espacement de plantation :

Bien que le consensus soit d’un espacement de 8 cm entre les dents, une confusion surgit quant à la profondeur de plantation. Cela varie selon le type de sol et si du sable supplémentaire est utilisé. Un espacement approprié est crucial, car les variétés de printemps nécessitent généralement une plantation plus rapprochée que les variétés de grande taille ou d’hiver.

En résumé, il est essentiel d’éviter les erreurs courantes dans la culture de l’ail, depuis la sélection du matériel de plantation approprié jusqu’à la compréhension des exigences du sol et de l’espacement, pour obtenir une croissance robuste des bulbes et maximiser les rendements.