14 plantes décoratives qui peuvent réduire le bruit

Aucune ville n’est exempte de bruit excessif provenant des véhicules, des chantiers de construction ou des piétons ; en plus d’être ennuyeux, ce n’est pas sain du tout.

Diverses études se sont penchées sur l’influence des plantes sur le son et ont montré que le « vert » est extrêmement efficace pour réduire les nuisances sonores, puisqu’il peut absorber jusqu’à 50 % des bruits ambiants indésirables.

Plantes d’intérieur pour n’importe quelle pièce de la maison

1. Héléchus ( Nephrolepis exaltata )

En plus d’avoir fière allure dans n’importe quel coin, grâce à leurs feuilles larges et longues, les fougères sont très efficaces pour réduire le bruit. Il suffit de les mettre dans un endroit où elles reçoivent suffisamment de lumière et de les arroser fréquemment.

2. Lys de la paix ( Spathiphyllum )

Cette belle plante, comme son nom l’indique, vous aidera à ajouter un peu de paix à votre maison grâce à sa qualité d’insonorisation. Pour son développement, il a besoin de beaucoup d’eau, surtout en été, et il est parfait pour les climats tempérés avec des températures comprises entre 21°C et 24°C sans être directement exposé au soleil.

3. Larmes de bébé ( Helxine Soleirolii )

Leur efficacité à absorber le bruit est plus grande lorsqu’ils sont suspendus ou en hauteur. Ils n’ont pas besoin de beaucoup de lumière pour pousser sains et forts, il suffit de garder leur sol constamment humide et bien drainé. Dans les endroits froids, il meurt pendant l’hiver, mais à mesure que les températures commencent à augmenter, il repousse rapidement.

4. Pin de l’île Norfolk ( Araucaria heterophylla )

Bien que cet arbre puisse atteindre des hauteurs allant jusqu’à 80 mètres, il est souvent utilisé comme plante d’intérieur, car sa croissance est très lente. La forme particulière de ses feuilles, comme de petites “aiguilles” entrelacées, leur permet de piéger le son à l’intérieur d’elles et de ne plus le laisser sortir.

5. Châtaignier de Guyane ( Pachira aquatica )

Cette espèce, considérée comme originaire du Mexique, a une tige épaisse et robuste qui aide à pousser le son vers les feuilles et celles-ci à leur tour le piègent à l’intérieur. A son jeune âge, il peut être gardé à l’intérieur, mais au fur et à mesure qu’il grandit, il serait conseillé de le déplacer à l’extérieur.

6. Bâton d’eau ( Dracaena fragrans )

Étant dense à la fois dans sa partie inférieure et dans sa partie supérieure, cette plante est un excellent filtre du bruit, mais aussi des particules toxiques présentes dans l’air. Il peut atteindre 6 m de haut lorsqu’il est cultivé directement en pleine terre, mais en pot sa croissance est plus limitée.

Plantes d’extérieur parfaites pour balcons et terrasses

1. Camélia ( Camélia )

Cet arbuste aux belles fleurs, qui peuvent être roses, blanches ou rouges, est originaire d’Asie. Nous pouvons le cultiver sur le balcon ou dans le jardin, dans le cadre de notre barrière pour réduire le bruit de l’extérieur. Un avantage supplémentaire est qu’il peut pousser très rapidement, surtout si son sol est adapté (acide) et reçoit beaucoup d’eau.

2. Acébo ( Ilex aquifolium )

Il est impossible de regarder cette plante sans se souvenir de la joie et de la paix de Noël ; Bien qu’elles soient plus fréquentes à ces dates, ce sont des plantes qui poussent tout au long de l’année. Il peut vivre jusqu’à 500 ans, bien que la moyenne soit de 100 ans, et mesurer jusqu’à 20 m de haut. C’est une très bonne option à inclure dans notre écran antibruit vert.

3. Laurier ( Laurus nobilis )

A ses fantastiques propriétés culinaires et médicinales, s’ajoutent celles qu’il offre comme barrière contre les sons indésirables. Bien qu’il soit à l’extérieur, il peut également survivre dans des zones ombragées et même par temps sec. Avec elle, il faut être particulièrement prudent car elle est sensible à différents types de parasites.

4. Figue rampante ( Ficus pumila )

Cette plante rampante de la famille des mûriers peut grimper sur les murs qui l’entourent ou s’étendre sur le sol comme un tapis, créant une couverture végétale épaisse qui, en combinaison avec d’autres plantes plus grandes, créera un excellent filtre anti-bruit. Elle pousse rapidement et ne nécessite pas beaucoup de soins, et bien que l’idéal soit de la cultiver en extérieur, avec les bonnes conditions climatiques (pas de froid), il est également possible de l’avoir en intérieur.

5. Lierre ( Hedera )

Comme la précédente, cette vigne peut escalader des murs, des clôtures ou des arbres et atteindre de grandes hauteurs jusqu’à 30 m, absorbant une grande partie des ondes sonores qui la frappent. Son feuillage persistant (qui ne tombe pas) et sa croissance constante ont tendance à l’amener à se développer rapidement, il faut donc le contrôler pour qu’il ne se propage pas de manière excessive et invasive aux autres plantes qui l’entourent.

Plantes pour l’intérieur et l’extérieur

1. Arbre à caoutchouc ( Ficus elastica )

Ses feuilles larges et épaisses sont responsables de la réduction du bruit, et il peut être utilisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ils sont généralement très faciles à entretenir, nécessitent une lumière indirecte vive et laissent sécher le sol entre les arrosages. Dans les climats chauds, ils peuvent être conservés à la fois à l’intérieur et à l’extérieur, mais dans les climats froids, ils ne survivront pas à l’extérieur.

2.  Hosta

Pour arrêter efficacement les bruits indésirables avec une barrière végétale, il est nécessaire de combiner différents types de plantes, de différentes hauteurs et tailles. Las Hosta  son una gran opción para incluir en nuestra barrera: estas plantas de exterior toleran muy bien la sombra y son muy fáciles de multiplicar replantando sus esquejes, por lo que puedes tener fácilmente varios maceteros con ellas, o si tienes tierra, el suelo cubierto en peu de temps.

3. Le palmier bambou ( Dypsis lutescens )

Grâce à ses grandes feuilles, cette plante peut remplir de plus grandes surfaces que les autres et est très efficace pour réduire le bruit. Il est très résistant, il peut vivre aussi bien en plein soleil qu’à mi-ombre (ce qui est le plus recommandé) et supporter des températures aussi bien chaudes que jusqu’à -2°C.